Déchets : redevance incitative signifie bon comptage
  Fiscalité équitable et logiciel performant devront faire bon ménage… Parce qu’à compter du 1er janvier 2015, la tarification incitative devra être mise en place dans toutes les collectivités territoriales, ce qui va modifier le comportement des usagers et nécessiter la mise en place de nouveaux outils d’accompagnement pour les opérateurs publics et privés de la collecte et du recyclage des déchets. A cette date, si on ne traine pas des pieds, chaque usager paiera la taxe en fonction de la quantité de déchets qu'il produit. Les usagers paieront l’élimination de leurs déchets « au réel ».

Associée à des technologies embarquées (RFID, GPS), la gamme de logiciels intégrés proposés permet aux opérateurs publics et privés et aux collectivités locales d’optimiser, en temps réel, la gestion des différentes taches de la chaîne des déchets (identification, collecte, traitement, élimination, valorisation…) tout en répondant aux exigences économiques, aux cadres réglementaires et aux normes environnementales. Qui dit redevance incitative et paiement au poids de déchets transmis à la collectivité pour être traités, suggère que l'on soit à même de faitre bon poids bonne mesure...

Tout cela est bien joli,  pas de bon travail, sans de bons outils…
Dans ce contexte, AMCS Group, société fondée en 2003 à Limerick en République d’Irlande, dirigée par Jimmy Martin, co-fondateur, conçoit édite et développe une gamme de logiciels intégrés spécialement dédiés aux métiers de la collecte et des traitements des déchets. Ce n'est pas le seul à proposer des logiciels adaptés à la nouvelle logique de la collecte des déchets, mais dans la mesure où il met le pied en France... mieux vaut le présenter.

L’entreprise fournit des solutions complètes, associant une gamme de logiciels intégrés à des technologies embarquées, qui couvrent la totalité des opérations des métiers de la collecte et du traitement des déchets.
L’entreprise voit son avenir en grande largeur : en janvier dernier, elle lève 23,5 millions d’euros de financement auprès de plusieurs investisseurs. Un mois plus tard, elle s’offre PC Scale Technologies (PCST) un éditeur américain de logiciels, ce qui lui permet de devenir le premier européen de solutions et logiciels intégrés pour l’industrie des déchets et du recyclage.
En mars de cette année, le groupe installe son logiciel sur le centre d’enfouissement de Drehid, exploité par AES Waste Management en Irlande.
Puis arrive le mois de mai : AMCS Group débute son développement sur le marché français…

Il faut dire qu’en France, si les responsables ne trainent pas trop les pieds, la redevance incitative devra être mise en oeuvre dès l'année prochaine : on paiera enfin l’enlèvement et le traitement des déchets au prorata des déchets produits et non plus sur le foncier bâti (fiscalité on ne peut plus injuste).
Dans le principe, le montant de la redevance sera facturé sur la base d’une part fixe identique et obligatoire pour tous les usagers redevables correspondant à l’abonnement au service d’élimination des déchets, et d’une part variable proportionnelle au volume de déchets produits et au nombre de bacs collectés par les opérateurs. La taxe ou plutôt redevance est incitative parce qu’elle aura vocation à modifier le comportement des consommateur et réduire leur volume de déchets en renforçant le tri sélectif et en augmentant la valorisation des déchets (compostage, …). Hormis la réduction in fine du volume des déchets produits, l’objectif, vise également à réduire les coûts des services et de traitements des déchets pour la collectivité.

Tout cela est bien joli, mais comme on le dit souvent, pas de bon travail, sans de bons outils…
D’où la nécessité d’avoir recours à des outils de contrôle et de gestion adaptés aux enjeux… La principale problématique pour les collectivités territoriales et les opérateurs de collecte des déchets est de reconnaître et d’identifier de manière très précise : le propriétaire du bac de déchets, le contenu des bacs et la nature des déchets, le volume des déchets produits et le nombre de collectes effectuées pour le compte du redevable et cela dans la durée.
L’incitation au tri sélectif et à la collecte des bio déchets modifiera à la fois les flux des déchets entrants mais également les flux des recyclables. Ces modifications vont nécessiter la mise en place d’une nouvelle logistique vers les réseaux de déchèteries et d’éliminations et de nouvelles pratiques de gestion pour les opérateurs de traitement des déchets.

Il faut garder en mémoire que s’il existe des majors, on évalue à environ 2640, les entreprises opérants sur le marché de la collecte, du traitement et de la valorisation des déchets en France
Il va de soit que si les grandes entreprises ont le plus souvent développé leur propre solution informatique intégrée de gestion et de traitement des déchets, elles utilisent néanmoins de nombreuses solutions informatiques qui restent isolées dans leur infrastructure de gestion. C’est également le cas de nombreuses entreprises de taille intermédiaire qui ne disposent pas d’outils informatiques propriétaires. Pour gérer l’ensemble de leur process, elles utilisent plusieurs logiciels distincts peu ou pas performants pour traiter les différentes tâches et qui ne sont pas intégrés dans leur architecture globale de gestion.

Pour répondre à ces problématiques, AMCS Group « a développé une solution informatique intégrée appelée Elémos, permettant de gérer en temps réel les différentes tâches opérationnelles, administratives et commerciales inhérentes aux métiers de la collecte et du traitement des déchets. Notre logiciel, tout comme nos solutions, s’adresse à l’ensemble des acteurs professionnels intervenant sur la chaîne déchets : il fournir en effet des solutions sur-mesure adaptées à la totalité des opérations de collecte et de recyclage en amont du cycle des déchets (identification, collecte, pesée, transport,..) mais également en aval du cycle (tri, élimination, valorisation, commercialisation, exportation). De plus, nous sommes à même de fournir, à partir de notre plateforme logiciel, une gamme modulable de solutions pour répondre en temps réel aux besoins de la gestion opérationnelle (gestion et accompagnement des différentes tâches et opérations du cycle des déchets…) et de la gestion administrative (facturation, relation client, fiscale et réglementaire…) et commerciale », indique l’entreprise.
Et d’ajouter que « notre société a co-développé avec son partenaire Terberg France les systèmes d’identifications embarqués (technologie RFID et reconnaissance GPS). Ces systèmes d’identifications embarqués sur les véhicules de collecte et couplés à notre logiciel permettent aux collectivités locales et aux opérateurs de collecte de mettre en place et d’accompagner la gestion de la redevance incitative dans son intégralité ».